Fin de la Seconde Guerre mondiale - L’ère de l’indépendance

L’ère de l’indépendance
Fin de la Seconde Guerre mondiale

À la fin du XIXe siècle, la majeure partie du continent africain, à l'exception du Libéria et de l'Éthiopie, est sous la domination étrangère, qu’il s’agisse des puissances européennes ou de l'Empire ottoman. À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux pays, comme la Libye, l’Égypte, le Soudan ou le Ghana, entreprennent d’obtenir leur indépendance et y parviennent en l’espace d’une quarantaine d’années. Cependant, la rapidité du processus de décolonisation engendre une instabilité dans de nombreuses parties du continent. Les frontières artificielles créées par le colonialisme sur le vaste continent sont l’une des principales causes de cette agitation.

1960 - Une guerre décriée

Une guerre décriée
8 février 1965

L’année 1965 marque le début de l’intervention des États-Unis dans la guerre du Vietnam, conflit qui se terminera 15 ans plus tard, en 1975. Des bombes, à raison de 500 000 tonnes, sont larguées dans le nord du pays dès février avant que des troupes américaines n’interviennent directement sur le terrain, dans le sud du Vietnam, à partir du mois de mars. C’est en partie en réaction face à cette guerre où de nombreux massacres sont commis que le mouvement hippie, qui prône la paix, prend son envol.

15 novembre 1969 - Des opposants par milliers

Des opposants par milliers
15 novembre 1969

Pendant la guerre qui fait rage au Vietnam, le maintien des troupes américaines dans ce pays rencontre une forte opposition en Amérique du Nord. De nombreuses manifestations pacifistes ont lieu un peu partout aux États-Unis à partir de la seconde moitié des années 1960. Ces manifestations atteignent un point culminant le 15 novembre 1969, lorsque des centaines de milliers de personnes marchent sur Washington en guise de protestation.

15 novembre 1969 Des opposants par milliers